Yellow Slide

Des bougies maison | DIY

Depuis quelques temps, se pose l'idée, l'envie, le besoin, de vivre autrement. Prendre le temps de vivre, d'observer ce qui m'entoure, de créer, d'apprendre à faire par moi-même. Pour la cuisine, je le fais depuis longtemps, et je me lance des défis : faire mon propre pain, ma brioche feuilletée, mes muffins, mes confitures, mes magrets fumés et même dernièrement, mes bretzels! Les enfants sont bluffés, on se régale et on sait exactement ce que contient le plat qui se trouve dans notre assiette.
Désormais, j'ai envie d'aller plus loin, explorer de nouveaux horizons, et après avoir fait de la lessive, je me suis lancée dans la création de bougies. L'idée s'est imposée comme une évidence lorsque je cherchais un cadeau à offrir aux invités lors des 40 ans de mon amoureux.

J'avais envie de créer quelque chose pour les remercier de leur présence, de le faire avec amour, de prendre le temps, de personnaliser ce cadeau. Après de nombreuses recherches, des calculs savants et de nombreux essais, j'ai trouvé une "recette" qui me convenait, élaborée à partir de produits soigneusement sélectionnés. Et comme beaucoup me l'ont demandé, je partage mes trouvailles avec vous.




Week-end à Amsterdam

Je prends enfin le temps de revenir sur notre petite escapade à Amsterdam début septembre, mon amoureux et moi. Trois petits jours entre travail et balade dans la ville. 
Comme lors de notre précédente visite, nous nous sommes laissés guidés au hasard des rues, entre les vélos, les fleurs et maisons si accueillantes.



Le petit bouquet de fleurs des champs | Lifestyle

Un de mes petits plaisirs tout simple est de sortir dans le jardin, marcher jusqu'au fond du champs et m'émerveiller devant les trésors délicats que la nature nous offre. Au départ, on ne voit qu'un espace rempli d'herbes hautes et sauvages, c'est fouillis et on pourrait croire qu'il ne se trouve rien de beau là-dedans. Puis quand on prend le temps de regarder, de marcher doucement, de se pencher, on découvre des petites feuilles, des fleurs, des branchages, souvent secs à cette époque, certaines couleurs se détachent, des textures douces, fragiles...
 

Un mariage à Ibla

Septembre a débuté tout en douceur et en lumière; un voyage à travers le ciel, au-dessus de la méditerranée, entourée de mes parents et mes soeurs, pour aller célébrer le grand amour de mon frère; celui qu'on voit si peu, celui qui nous échappe, celui qui a dit oui à la jolie Marie.
La Sicile nous a accueillis sous un énorme orage, des trombes d'eau dévalaient dans les ruelles d'Ibla, nos valises roulaient  péniblement sur les pavés glissants, nos sandales étaient détrempées et nos robes mouillées. Après cette arrivée rocambolesque, nous pouvions enfin retrouver le bonheur d'être ensemble , petite tribu de filles à déballer nos jupes et nos souliers qui brillaient.


Septembre est sur le pas de la porte...

Les vacances ont filé sans presque nous laisser le temps de nous poser. Nous avons fêté de beaux anniversaires, fait des feux de camps, des feux artifice, mangé et cuisiné pour de grandes tablées; nous avons respiré le parfum iodé de la mer, frôlé de nos doigts l'écume des vagues, nous avons vu le soleil se lever, se coucher, et se lever encore; nous avons lu, des tas de livres, des magazines, des cartes et même dans les étoiles...l'été, la course folle...

Septembre est sur le pas de la porte et promet de beaux rendez-vous. En attendant, nous cueillons les noisettes et les enfants les épluchent, on ressort petit à petit le vestiaire d'automne, des envies de jean à la taille très haute, de rayures et de dentelles. 

J'ai rempli les cartables de feutres qui sentent bon et de cahiers aux pages blanches, la maison est triée, les magazines s'empilent et changent de place au fil des saison; les placards débordent de sandales et de robes qu'il va falloir ranger... pas encore, septembre, je le sais, promet d'être lumineux.


La cabane | Vacances

Cet été, nous n'avions pas prévu de partir. Puis mon amoureux a pu se dégager 5 jours de vacances, alors nous avons filé avec les enfants pas trop loin de chez nous, près d'Etretat, pour voir un peu la mer et respirer la liberté.

La cabane

Nous avions loué une petite cabane, en haut des falaises, dans un petit village proche de Fécamp. La cabane offre une vue superbe sur la mer; un petit chemin permet de rejoindre la plage en contrebas, en quelques pas.  


 

Un peu comme un minestrone

Ces derniers temps, j'essaie de prendre conscience de ce que je mange, de manger mieux, local, plus sain et équilibré, et aussi de ne rien gaspiller. Ce n'est pas simple, même un casse-tête parfois, car nos habitudes alimentaires sont bien ancrées, et il peut être parfois compliqué de s'en défaire.

Néanmoins, je vais essayer de prendre le temps de partager avec vous mes petites recettes ou astuces toute bêtes, de ce qui se passe dans ma cuisine de maman ordinaire.

Ce midi, j'ai cuisiné des petits légumes farcis. Pour ce faire, il faut évider les légumes : tomates, courgettes et pommes de terre. J'ai souvent tendance à donner les parures de légumes à mes poules, mais aujourd'hui, j'ai décidé de procéder autrement : les parures de pommes de terre, je les ai mises à cuire dans le même plat que mes légumes, cela donne des pommes de terre toutes craquantes et dorer, les enfants vont adorer.

Avec les parures de courgettes et de tomates ( en prenant bien soin de garder le jus), j'ai cuisiné un pseudo-minestrone. Et la petite touche en plus, c'est d'y avoir ajouté les haricots brésiliens que mon amie Marcia m'a donné hier.

Ingrédients :
parures de courgettes et de tomates coupées grossièrement
haricots noir brésiliens ou tout autre haricots secs cuits
un oignons rouge
huile d'olive
petites pâtes
bouillon

Recette
Dans une petite casserole, faire dorer l'oignon dans l'huile d'olive. 
Ajouter ensuite les tomates et les courgettes. Cuire 5 minutes.
Ajouter le bouillon et cuire 5 minutes.
Ajouter les pâtes et les haricots et prolonger la cuisson 5 minutes encore.
Au moment de servir, verser le minestrone dans des bols, verser un filet d'huile d'olive et saupoudrer généreusement de parmesan.

C'est vraiment tout simple et sans chichis, on peut imaginer de mettre les légumes qu'on a sous la main, une poignée de petits pois, des touts petits cubes de pomme de terre, des asperges, des petits dés de poivron... puis remplacer les pâtes par du riz, le parmesan par du comté râpé. Les variations sont infinies et une petites soupe est toujours la bienvenue pour faire le plein de légumes, même quand il fait chaud!

Bon mercredi!